Comment établir un bilan prévisionnel comptable ?

Généralement, un bilan prévisionnel comptable est un élément crucial en matière de projet de création d’entreprises. Le bilan prévisionnel est ainsi un outil indispensable, dont il faut accorder un soin spécifique à sa rédaction. Une fois que cette rédaction du compte de résultat, du plan de financement, des soldes intermédiaires de gestion et les flux de trésorerie prend sa fin, c’est à partir de là qu’il faut passer à la construction d’un bilan prévisionnel comptable. Mais comment établir un bilan prévisionnel comptable ?

Bilan prévisionnel comptable : Qu’est-ce que c’est ?

Le bilan prévisionnel comptable fait partie intégrante de la partie financière du business plan. Ce document comptable a pour objet de représenter la situation financière de l’entreprise à un moment précis, et l’instant « t » est appelé la fin de l’exercice comptable. En effet, il permet de contrôler l’équilibre financier du projet et d’observer impérativement l’évolution des données chiffrées au fil des années. Il donne la vision globale de l’entité de création de valeur face au « financement » au sens large (investissements, dettes, etc.). Par rapport aux certains types de bilans (bilans financiers ou comptables), un bilan prévisionnel est très complet, vous permettant de lire rapidement et facilement les données clés de son entreprise. De ce fait, on peut distinguer deux parties différentes dans ce tableau : dont la partie emploi ou actif (ce que l’entreprise possède) et la partie ressource ou passif (ce que l’entreprise doit, dont les sources de financement). Il permet donc de visualiser les valeurs créées et les richesses de l’entreprise à comparer aux investissements engendrés.

Pour trouver plus d’informations sur la comptabilité générale, veuillez visiter : comptabilite-bnc.fr

Pourquoi faut-il faire un bilan prévisionnel comptable ?

Il est important d’etablir un previsionnel comptable afin de pouvoir étudier profondément le terme financier du projet concerné, et aussi de convaincre les divers participants au projet de création. L’élaboration de ce bilan prévisionnel comptable nécessite une démarche bien justifiée à de nombreux niveaux, permettant donc à l’entrepreneur d’avoir des objectifs à atteindre, de mesurer le risque lié au projet, et de déterminer son projet de manière chiffrée afin de générer des bénéfices considérables. C’est ainsi un meilleur moyen pour l’entrepreneur d’éviter de se passer dans un échec. Ainsi, c’est un outil de prévision optimisé et un bon moyen de prévention. Par conséquent, il permet de déterminer exactement le montant des financements indispensables pour anticiper aux problèmes éventuels de trésorerie et à la mise en place de l’entité même. Ainsi, faire un bilan prévisionnel est une excellente méthode pour attirer les investisseurs ayant une vue financière sur le projet. Cependant, ils pourront avoir une idée précise sur la rentabilité du projet, mais aussi des préoccupations spécifiques.

Comment établir un bilan prévisionnel comptable ? : 3 étapes principales

Pour faire un bilan prévisionnel comptable, 3 étapes clés sont à prendre en compte : déterminer son actif, déterminer le passif et construire son bilan prévisionnel. Premièrement, un actif est un élément possédant une valeur économique pour l’entité, qui permet de générer une ressource. Pour déterminer ses actifs, il faut distinguer 3 grandes catégories : la trésorerie (fonds de caisse et comptes bancaires, les valeurs mobilières de placement ou VMP), les créances clients et stocks et les immobilisations (corporelles, incorporelles et financières). Deuxièmement, il faut déterminer le passif ou les ressources que l’entreprise dispose, dont il est important d’identifier leur provenance. Ainsi, le passif est classé en 5 catégories : les dettes financières, les dettes sociales et fiscales, les crédits fournisseurs, les capitaux propres, et les découverts bancaires. Et troisièmement, il fait maintenant construire son bilan prévisionnel. Il doit arriver à l’équilibre, c’est-à-dire que l’actif du bilan doit être impérativement égal au passif. Pour cela, il faut que les ressources ou les emplois soient classés par ordre de liquidité, signifiant que l’on doit descendre visuellement dans le bilan.

Comment bien choisir les questions pour un questionnaire en ligne ?
Comment maîtriser le ROI du programme CRM ?