Comment calculer son délai de paiement moyen ou DSO ?

délai de paiement moyen

Publié le : 16 août 20226 mins de lecture

Le délai moyen de paiement ou DSO est l’un des outils de mesure nécessaire à la gestion de la trésorerie d’une entreprise. D’ailleurs, c’est un indicateur de santé financière indispensable des entreprises. Cependant, il faut impérativement le calculer mais comment faire ?

Le délai moyen de paiement ou DSO : de quoi s’agit-il ?

Le délai de paiement moyen est un indicateur financier important d’une entreprise, il correspond à la durée moyenne de paiement d’un client après son émission. C’est-à-dire, c’est la durée moyenne entre la facturation et l’encaissement.

 Il est aussi appelé DSO qui est l’acronyme de « Days Sales Outstandig » en anglais. En français, il existe d’autres appellations du DSO tel que le DMP ou Délai Moyen de paiement client et le NJC ou Nombre de jours de crédits clients. Il concerne les entreprises qui procède des offres ou ventes à crédits. Plus particulièrement, le délai moyen de paiement ou DSO a une liaison avec le recouvrement de créances. Son unité de mesure est le nombre de jours de chiffre d’affaires, il est donc exprimé en jours. Le DSO est déterminé par les acomptes, le nombre de jours moyen de retard de paiement et le délai de paiement moyen accordé aux clients. Vous trouverez plus d’informations concernant le DSO sur ce site.

Pourquoi faut-il calculer son délai de paiement moyen ?

Comme le DSO est un outil de mesure important dans la gestion du besoin du fond de roulement ou BFR et de la trésorerie, il est recommandé de bien le calculer afin de savoir le nombre de jours de paiement nécessaire surtout en cas de retard. Son objectif est de déterminer un temps moyen entre la facturation et l’encaissement après la prestation de l’entreprise ou la livraison des produits. A part cela, il permet de déterminer la période de crédit d’une entreprise et le jour de retard de paiement afin de pouvoir recouvrir les ventes qui ne sont pas encore payées. Pour cela, il permet de connaitre le capital nécessaire à ce recouvrement. Ainsi, il est utile pour piloter la stratégie commerciale d’une entreprise et pour que la trésorerie prenne des décisions stratégiques. Après calcul, si le DSO est faible, c’est-à-dire, il approche de zéro, cela signifie que vos clients payent vite. Par contre, un DSO élevé affirme que le paiement de vos clients est de plus en plus lent et cela pousse l’entreprise à un besoin de trésorerie. Bref, le calcul du dso vous permet d’observer et de filtrer vos clients, c’est-à-dire, il vous permet d’identifier les bons et mauvais payeurs.

Comment procéder au calcul du délai de paiement moyen ?

Lorsqu’il s’agit de considérer les factures qui ne sont pas encore payées, le calcul du délai de paiement moyen se tourne très vite au cauchemar pour une entreprise. De plus, il se peut que vous vous perdiez aussi facilement dans le calcul surtout si vous ne savez pas exactement quelle méthode vous devriez utiliser. Il est important de choisir une seule et unique méthode afin de pouvoir obtenir des résultats concrets alors que chaque méthode possède tous leurs propres avantages et inconvénients et ces derniers utilisent chacun d’eux des différentes informations. Pourtant, le DSO peut être calculé par deux méthodes qui sont la méthode comptable et la méthode par épuisement du chiffre d’affaires. De sa part, la plus courante et la plus simple est la méthode comptable. Pour cette méthode, le calcul du dso se fait à partir des données comptables qui sont le bilan et le compte de résultats. Dans ce cas, il suffit de multiplier les créances TTC par le Nombre de jours diviser par le chiffre d’affaires. Plus précisément : DSO = Créances TTC * Nombre de jours / Chiffres d’affaires. Pourtant, les variations des chiffres d’affaires provoquent un impact grave sur le résultat obtenu, il n’est donc pas très assurant. De sa part, la méthode par épuisement du chiffre d’affaires appelé aussi « count back » est un peu complexe à réaliser alors qu’il est beaucoup plus sûr que l’autre puisqu’il permet de prendre en compte les variations du chiffre d’affaires et la saisonnalité. Pour ce faire, il faut faire une déduction de l’encours financier du client jusqu’à ce que son chiffre d’affaires TTC soit 0 et faire une addition du nombre de jours de chacun des mois correspondants.

Comment optimiser son DSO ?

L’optimisation du DSO est un principal levier pour réduire les BFR, pour maintenir la santé financière et pour améliorer la trésorerie d’une entreprise. En effet, il faut régler vos litiges au plus tôt possible afin d’éviter les procédures lentes et coûteuses. Aussi, il est conseillé de négocier avec vos clients pour une condition de paiement rapide c’est-à-dire paiement à court terme. De plus, pour être payé à la date prévue dans le contrat et pour limiter le retardatif, il faut efficacement recouvrir les factures. A part cela, il est important de disposer une vue détaillée et synthétique de votre poste clients. Et enfin, la facilité de collaboration entre les différentes personnes de l’entreprise est aussi un levier important pour améliorer votre DSO.

Comment obtenir des réductions exclusives avec les codes promo Legalstart ?
L’utilité du management de transition

Plan du site