Choisir son statut juridique, une décision déterminante

Pour créer une société, il faut préparer le projet en étudiant le marché, en rédigeant le business plan ainsi que la forme juridique. Le futur chef d’entreprise devra également prendre le temps de choisir puis rédiger le statut de sa société. Découvrez dans cet article le statut juridique d’une compagnie.

Choisir le bon statut juridique au moment de créer une activité indépendante

Le choix du statut juridique représente une décision très importante. Déterminer le statut de société est une information capitale au moment de la création d’une start-up. Cette phase passe par le besoin de répondre à quelques questions. Pour bien choisir son statut entreprise, un entrepreneur doit prendre sa décision entre créer une entreprise seul ou avec d’autres partenaires. Le choix du statut juridique de la compagnie dépend selon l’envie de protéger le patrimoine ou développer une compagnie à long terme.

L’astuce pour faire le bon choix de la forme juridique de la compagnie est de connaître les avantages et les inconvénients des différents statuts. Le chef d’entreprise a le choix entre le statut d’autoentrepreneurs, SAS ou SARL. La forme juridique n’est pas l’unique critère à évaluer au moment de la création d’une société. En effet, analyser la nature de l’activité fait aussi partie d’un des premiers éléments déterminants.

Le droit des sociétés détermine les règles régissant certains métiers. On peut choisir d’utiliser une forme juridique précise en fonction du job exercé. Notons que certaines activités professionnelles autorisent l’application de plusieurs statuts juridiques.

Quel statut juridique choisir lorsqu’on souhaite s’associer ou travailler seul

Quand on choisit un statut juridique pour la création ou la reprise d’une compagnie, il faut vérifier le nombre de personnes qui collaborent au projet professionnel. Un entrepreneur qui souhaite ouvrir seul sa société a le choix parmi divers statuts d’entreprise comme l’auto entreprise, entreprise individuelle, entreprise individuelle à responsabilité limitée, société par actions simplifiée unipersonnelle et entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée.

Recourir au SASU ou à l’EURL permet de protéger le patrimoine des associés. De plus, cette forme juridique permet d’introduire plus tard d’autres associés sans avoir à modifier le statut. De cette manière, les dirigeants qui choisissent ce statut ne subissent aucune conséquence fiscale.

Pourquoi bien choisir la forme juridique d’une société ?

Au moment de la création de sociétés, il est crucial de choisir le meilleur modèle de statut juridique. En choisissant attentivement la forme juridique d’une compagnie, l’entrepreneur pourra optimiser le partage du capital. Les entreprises concernées profitent de l’apport minimal initial.

De plus, cette forme de statut inclut la responsabilité financière des associés. Pour bien sélectionner une forme juridique, il faut étudier la responsabilité financière, bien gérer le régime matrimonial. En cas de souci de paiement, le corollaire relatif à la responsabilité limitée empêche les créanciers de puiser dans les patrimoines de la compagnie.

Peut-on rédiger soi-même les statuts de son entreprise ?
Annonce légale, à quoi ça sert et comment la publier ?