Comment gérer efficacement la paie de ses salariés ?

La gestion de paie représente l’ensemble des procédures qu’une société doit effectuer afin d’assurer la rémunération des salariés. Cette démarche concerne également le calcul des cotisations patronales et salariales relatif à la rémunération. Découvrons à travers cet article des conseils pour bien gérer les appointements des employés.

Utiliser un logiciel de gestion de paie

Les multinationales sont nombreuses à confier la gestion des salaires de leurs salariés à des experts-comptables externes. De cette manière, l’entreprise se focalise sur leur activité principale. Les TPE, PME et autoentrepreneurs peuvent économiser la gestion de paie en ayant recours à des logiciels spécialisés.

L’utilité d’un tel programme est qu’il libère les gestionnaires des tâches qui peuvent être automatisées. Ces experts bénéficient ainsi d’un gain de temps considérable. Ces outils peuvent corriger les éventuelles erreurs comme le traitement des salaires au cours d’une évolution des taux de cotisation.

Différentes fonctionnalités utiles d’un logiciel de paie

Gérer la paie des salariés à partir d’un logiciel permet de bénéficier d’une gestion administrative du personnel tout en effectuant l’administration courante des salaires. Pour contrôler efficacement les mensualités, l’outil réalise la saisie et le calcul de la paie des employés. Il effectue les déclarations sociales nominatives à distance. Ce type de logiciel s’occupe également d’intégrer de manière programmée les écritures de paie au sein de la comptabilité de la société.

L’outil établit et édite aussi le bulletin de paie, gère le registre du personnel, émet le tableau de bord afin de suivre l’évolution de tous les salariés, s’occupe de la déclaration annuelle des données sociales… Ce logiciel se charge aussi de rédiger plusieurs documents comme les certificats ou contrats de travail.

Contenu d’un bulletin de paie

Un employé qui travaille au sein d’une société reçoit obligatoirement une fiche de paie. Cet élément doit mentionner plusieurs informations obligatoires telles que les personnes concernées à savoir l’employeur et le salarié. Le document contient également des informations sur la rémunération ainsi que la référence à la convention collective applicable.

Les bulletins de salaire doivent aussi indiquer le taux horaire, les heures de travail, les heures réalisées évaluées avec un taux normal et celles qui sont calculées avec un taux majoré. La fiche de paie doit aussi inclure les congés payés ainsi que le calcul des prélèvements fiscaux et sociaux. À partir de 2018, chaque employeur doit remettre à ses employés un bulletin clarifié. Il s’agit d’une fiche de paie dont la forme est encadrée par arrêté et décret.

Conseils en gestion d’affaires : l’importance de l’accompagnement d’un expert
En quoi consiste le management de transition et comment choisir le bon cabinet ?